Blog make-up

Mes livres de chevet

Mentions légales

  • Ce blog est un weblog public publié par l'agence JESUISUNIQUE. Directrice de publication : Sophie Kune. Le service technique d'hébergement est : SIXAPART SA 104, avenue du president Kennedy - 75116 Paris. Tel : 01 44 14 16 60. Pour toutes questions ou réclamations concernant ce weblog, veuillez adresser un mail à : info@jesuisunique.fr

Creative commons

Abonnez-vous

Stat Counter

« Chanel en cinq produits | Accueil | Dans le sac d'une cliente Chanel »

30/04/2009

Commentaires

J'ai lu un jour que la note la plus importante du N°5 était l'Ylang-Ylang, bien connu des aromathérapeutes pour calmer les angoisses (et aussi pour être un tantinet aphrodisiaque).

Dès lors, pas étonnant que Marylin et Coco elle même (grandes anxieuses devant l'éternel) aient naturellement été attirées pour cette fragrance.

Pour ce qui est de mon expérience perso, j'ai longtemps porté le 19 que j'aime beaucoup et je n'ai eu la chance de rencontrer le 5 qu'il n'y a quelques mois à peine.

Entièrement d'accord avec Sophie, le 5 vous faît entrer dans le sérail. Le 5 c'est le parfum de la femme par excellence. Je le préfère même à Shalimar que j'ai aussi porté pas mal d'années.

Comme toutes les femmes qui le découvrent (enfin je crois), j'en suis dingue ! Mon rêve serait d'avoir la fameuse bouteille de parfum. Un must d'esthétisme.

Depuis quelques mois donc, je réserve le 5 pour les soirées. Ou alors, c'est mon doudou luxueux quand j'ai passé une très mauvaise journée. Un bon bain,,du 5 et au dodo ! Tous les soucis sont partis.

:-)) Je me sens moins seule.

Cela dit effectivement, comme la plupart des femmes, le chiffre 5 (s'il est suivi par Chanel;-) m'évoque toujours ses douces effluves indémodables.

@ Audrey : je ne savais pas que l'Ylang Ylang calmait les angoisses.
Je comprends mieux maintenant pourquoi tout le monde est accro à cette fragance ;-)
@ Marie : je ne sais pas si je dirai que les effluves sont douces.
Pour moi, elles sont plutôt charnelles.
Qu'en penses-tu?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.